La méthode PNL ?

Que l'on soit à Paris, à Lyon, ou à l'international, la programmation neuro-linguistique (PNL) est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite. 

PNL ?

Programmation : nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et de nous comporter que nous employons dans les multiples situations de notre vie. 

Neuro : cette capacité repose sur notre activité neurologique. 

Linguistique : le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. 

La PNL a été mise au point en 1972 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute. Les deux hommes avaient décidé d’étudier les excellents résultats obtenus par certains professionnels de la psychothérapie et de la communication, parmi lesquels Fritz Perls, le fondateur de la  gestalt-thérapie, et  Milton Erickson, le père de la nouvelle hypnose. Bandler et Grinder résolurent de réunir en une seule méthode les éléments disparates identifiés chez ces as de la communication, afin de définir les termes d’un savoir-faire conduisant à coup sûr au succès. En France, l’enseignement de cette technique s’est surtout développé par le biais de séminaires destinés aux cadres, négociateurs, pédagogues ou thérapeutes, ainsi qu’à tous ceux qui désiraient acquérir des techniques de communication efficaces, applicables dans leur vie quotidienne. 

Déroulement d’une séance ?

La PNL fait partie des thérapies brèves (de deux séances à deux ans de consultation maximum). Lors d’un entretien préalable (gratuit ou à tarif réduit), le patient est invité à déterminer ses motivations et à se fixer un objectif à atteindre au cours des séances. Pendant ce temps, le thérapeute observe son patient, afin de savoir quel système sensoriel il privilégie. Chacun d’entre nous est en effet soit visuel, soit auditif, soit kinesthésique – il perçoit l’environnement principalement par la vue, l’ouïe, ou ses émotions –, et crée ainsi son propre filtre, à travers lequel il interprète les événements. Le thérapeute s’adapte alors au mode de communication de son patient, pour le guider dans l’exploration de ses comportements et lui permettre de les reproduire consciemment ou de les modifier si nécessaire. 

La PNL propose avant tout de mobiliser les ressources de notre inconscient. Ces dernières sont constituées d’expériences ou de connaissances oubliées, de dons encore inexploités qui ne demandent qu’à s’exprimer… Le patient doit donc renouer avec la performance, c’est-à-dire avec sa créativité et sa capacité à s’adapter à une situation. Cela s’appelle la «modélisation». Mieux connaître les moments où l’on se sent efficace et compétent permet alors de construire une «boîte à outils», dans laquelle on puisera à loisir au moment de faire face à une situation difficile. 

Exemple : une patiente se trouve trop grosse. Ici, l’objectif de perdre du poids doit être formulé de façon affirmative et positive : « Je veux retrouver ma vitalité et ma forme. » La patiente définit ensuite ce qu’elle recherche en poursuivant cet objectif : porter d’autres vêtements, améliorer sa silhouette, se sentir mieux, etc. Puis elle détermine les ressources qui sont à sa disposition pour atteindre son but et décrit avec précision les éléments qui lui permettront de savoir si ce dernier a bien été atteint (son reflet dans la glace, le chiffre sur la balance, la sensation de porter un vêtement dont elle rêvait depuis longtemps…). Par une série de questions, la PNL permet ainsi d’affiner un désir initial pour s’assurer qu’il correspond véritablement à un objectif qui mérite d’être poursuivi. Au cours des séances, le thérapeute et le consultant s’assureront que des objectifs intermédiaires sont satisfaits, afin de construire une amélioration continue qui se manifestera concrètement dans la vie quotidienne. 

Mais modifier ses comportements passe avant tout par la pratique. C’est pourquoi il est courant de devoir faire des exercices entre chaque séance. Exemple : pour améliorer votre relation avec les autres, observez leurs conversations habituelles, afin d’en déterminer les points forts et les points faibles. Ainsi, quand vous rencontrez une personne pour la première fois, étudiez le ton de sa voix, sa posture, le choix de ses mots, le rythme de sa respiration… puis efforcez-vous de vous y adapter. Votre échange devrait s’améliorer. Cet exercice, recommandé lors d’entretiens jugés « difficiles » ou impressionnants, permet également de mieux écouter les personnes qui vous sont proches et de découvrir de nouvelles façons de vous adresser à elles, pour vous faire mieux comprendre ou leur signifier que vous les avez comprises.

L'intérêt de la PNL pour les études qualitatives en France - Paris ou Lyon - ou à l'international ?

Un quadruple intérêt :

1. La PNL a comme le marketing un côté très opérationnel / action avec comme objectif final un meilleur.

2. La capacité à décoder processus psychologiques et comportementaux.

3. La capacité à optimiser le relationnel dans l'objectif d'avoir la qualité d'information la meilleure possible.

4. La possibilité de mettre les participants sous hypnose Ericksonnienne (en introduction de Focus Group par exemple) et ainsi de balayer rapidement tous les freins.

...

The NLP method?

Whether in Paris, Lyon, or internationally, neuro-linguistic programming (NLP) is a set of communication and self-transformation techniques that focus on our reactions rather than the origins of our behaviors. It favors the how to the why, proposes a grid of observation to improve the perception which we have of ourselves and the others. It also allows you to set goals and achieve them. It's a toolbox, whose key lies in the language and use each of us makes of its five senses and its body. Its goal: to program and reproduce its own models of success.

 

NLP?

Programming: we are programming ourselves by putting in place the ways of thinking, feeling and behaving that we use in the many situations of our life.

Neuro: this ability is based on our neurological activity.

Linguistics: the language structure and reflects the way we think.

NLP was developed in 1972 by John Grinder, professor of linguistics, and Richard Bandler, mathematician and psychotherapist. The two men decided to study the excellent results obtained by some professionals in psychotherapy and communication, including Fritz Perls, the founder of gestalt therapy, and Milton Erickson, the father of the new hypnosis. Bandler and Grinder resolved to unite in a single method the disparate elements identified in these communication aces, in order to define the terms of a know-how leading surely to success. In France, the teaching of this technique was mainly developed through seminars for executives, negotiators, pedagogues or therapists, as well as all those who wanted to acquire effective communication techniques, applicable in their daily lives.

 

Running a session?

NLP is a short course of therapy (from two sessions to two years of maximum consultation). During a preliminary interview (free or at a reduced rate), the patient is invited to determine his motivations and to set a goal to be reached during the sessions. During this time, the therapist observes his patient, in order to know which sensory system he favors. Each of us is either visual, auditory, or kinesthetic - he perceives the environment primarily through sight, hearing, or his emotions - and thus creates his own filter, through which he interprets events . The therapist then adapts to the mode of communication of his patient, to guide him in the exploration of his behaviors and allow him to reproduce them consciously or to modify them if necessary.

NLP proposes above all to mobilize the resources of our unconscious. The latter are made up of forgotten experiences or knowledge, donations that are still unexploited, just waiting to express themselves ... The patient must therefore reconnect with performance, that is to say with his creativity and ability to to adapt to a situation. This is called "modeling". Better knowing the moments when one feels effective and competent allows then to build a "toolbox", in which one will draw at leisure when facing a difficult situation.

Example: A patient is too fat. Here, the goal of losing weight must be formulated in an affirmative and positive way: "I want to regain my vitality and my form. The patient then defines what she is looking for by pursuing this goal: to wear other clothes, to improve her figure, to feel better, etc. Then she determines the resources that are available to achieve her goal and accurately describes the elements that will enable her to know if it has been achieved (its reflection in the ice, the number on the scale, the feeling of wearing a clothing she had dreamed of for a long time ...). Through a series of questions, NLP can refine an initial desire to ensure that it truly corresponds to an objective that deserves to be pursued. During the sessions, the therapist and the consultant will ensure that intermediate objectives are met, in order to build a continuous improvement that will manifest concretely in everyday life.

But to change one's behavior first and foremost by practice. This is why it is common to have to do exercises between each session. Example: to improve your relationship with others, observe their usual conversations to determine their strengths and weaknesses. So, when you meet someone for the first time, study the tone of their voice, their posture, the choice of their words, the rhythm of their breathing ... then try to adapt to it. Your exchange should improve. This exercise, recommended during interviews deemed "difficult"

or impressive, also allows you to listen better to people who are close to you and to discover new ways to reach out to them, to make you better understand or to mean to them that you have understood them.

 

The interest of NLP for qualitative studies in France - Paris or Lyon - or internationally?

Quadruple interest:

1. NLP, like marketing, has a very operational / action side with a better end goal.

2. The ability to decode psychological and behavioral processes.

3. The ability to optimize the relationship in order to have the best information quality possible.

4. The possibility to put the participants under Ericksonian hypnosis (in the introduction of Focus Group for example) and thus sweep all the brakes quickly.

CONTACT

PARLONS - NOUS ET PASSONS  L'ACTION ...

LET'S TALK AND RUN FOR ACTION ...

Change Future. Act

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
ActFuture
France - 2 Agences :
Paris & Lyon.

Siège administratif et financier:

2, rue Saint-Paul

92200 Neuilly-sur-Seine - France

SARL 250 000€

RCS 75 B 304 952 443 00030

CONTACT:

contact@actfuture.com

Agence Paris: 00 33 (0)1 88 32 15 69

Agence Lyon: 00 33 (0)4 28 29 85 31